les chemins de la haute ville

20 logements locatifs sociaux et 19 logements en accession à Saint-Etienne (42)

avec Pierre Scodellari, architecte et Pricilla Tetaz, paysagiste


maîtrise d'ouvrage Métropole Habitat
concours 2007, projet non retenu
surface hors oeuvre nette 4 146 m²
coût d'objectif 4 984 000 € HT

Le projet s’inscrit dans un site exceptionnel par son caractère d’enclave naturelle préservée et sa situation dominante à proximité immédiate du centre ville. Des socles de pierre, poursuivants les murs de soutènement existants, gèrent les accès et le rapport complexe des constructions à la forte pente naturelle du terrain. Ils dessinent une horizontalité dans le paysage collinaire et révèlent une ligne de ciel crénelée par la composition alternée de volumes étroits hauts et bas. Les bâtiments bi-face, librement inspirés des logements/ateliers des passementiers, traduisent une façade nord urbaine cadrant les vues et une façade sud affirmant la domesticité des espaces privatifs extérieurs. Séjours traversants et multiples orientations apportent une grande qualité d’ambiance aux logements.